Top
Agence web de Création de site internet / Création de site internet  / L’explosion des sites internet pendant la crise sanitaire
sites internet et crise sanitaire

L’explosion des sites internet pendant la crise sanitaire

23 / 100

Ils sont des millions à lancer leurs sites internet en espace de quelques mois. Si la crise sanitaire a contraint la fermeture de nombreuses entreprises, elle a permis le développement de l’e-commerce. Une réduction drastique au digital pour certains commerces mais qui finalement pourrait être à leur avantage pour les accompagner dans leur transformation numérique.

Des chiffres qui explosent

La crise sanitaire aura touché tous les secteurs, y compris l’e-commerce. Mais dans un sens, cette épidémie a permis de faire exploser ce secteur sur lequel beaucoup de commerces physiques restaient encore hésitants.

Force est de constater aujourd’hui que la vente en ligne pourrait devenir l’avenir de ces commerces. D’après le baromètre e-commerce de Kantar, publié sur le site LSA, le secteur de l’e-commerce a généré à lui seul 44,5 millions d’euros durant le premier semestre de l’année 2020, soit une hausse de 13% par rapport aux statistiques de l’année 2019.

Cette analyse a permis également de consacrer le commerce en ligne alimentaire qui enregistre une hausse de 55%, mais aussi celui de la parapharmacie et du secteur de la maison.

Le choc du confinement et le choc de consommation

Au début du confinement, de nombreuses entreprises mais aussi magasins physiques ont dû fermer boutique. Si certains ont définitivement mis la clé sous la porte, d’autres ont trouvé une meilleure alternative : basculer vers le digital, ouvrir un site internet et faire de la vente à distance. Il faut dire que l’e-commerce a connu une véritable explosion pendant la crise sanitaire et principalement pendant la période du confinement.

Bertrand, gérant du site internet boommerce.com le confirme : « J’ai une augmentation du nombre de visiteurs de 50% environ ».

Contraint de rester en télétravail, mais aussi de rester confinés à la maison, tout le monde effectue ses courses sur le net. Des produits alimentaires aux produits d’entretien, en passant par les produits d’accoutrements ou les produits technologiques, tout se vend désormais en ligne.

Et pour cause, le choc du confinement. Celui-ci a modifié le comportement des consommateurs qui ont préféré faire les courses de la maison, plutôt que de sortir et prendre le risque d’attraper le virus.

Mais encore avec l’ennui, et les nouvelles habitudes du télétravail, la plupart des consommateurs n’arrivent plus à se détacher de leur écran, et finissent par acheter. Quand certains sont enclins à acheter auprès des commerces de proximité, d’autres préfèrent découvrir de nouvelles marques et aller à l’affût des nouveaux sites internet pour varier l’offre.

Autant de paramètres qui ont influé l’explosion de l’e-commerce pendant la crise sanitaire.

De nouvelles pratiques pour les commerces

Face à ces nouveaux comportements des consommateurs et en raison des précautions et mesures nécessaires pour lutter contre le coronavirus, de nouvelles pratiques sont également apparues pour les commerces.

La vente en ligne exclusivement

Tout d’abord, avec la fermeture des boutiques physiques (sauf les supermarchés) la plupart des commerces, qui jusque-là n’avaient que des magasins physiques, se sont basculés vers l’e-commerce. Beaucoup n’ont ouvert leurs sites internet qu’en 2020 (à l’heure où tout le monde devrait pourtant être présent sur le web).

Ateliers de couture, de sérigraphie, magasins de chaussures, de bijoux, et bien d’autres se sont réinventés sur le numérique en mettant désormais leurs produits et services accessibles sur Internet exclusivement.

Le paiement dématérialisé

Avec la peur de contracter le virus partout et n’importe comment, les consommateurs préfèrent désormais le paiement dématérialisé.

Avec la force conviction de ne plus toucher un seul billet de banque, les consommateurs utilisent désormais les paiements en ligne via les portefeuilles électroniques ou encore via carte bancaire ou virement bancaire. Les commerces ont été donc obligés de revoir leur mode de paiement et de s’aligner à ces nouvelles pratiques.

Le click and collect

Sont également apparues, les nouveaux modes d’achat comme le click and collect. Aussi appelé « check and reserve », « click and pick up », ce mode de vente consiste à commander en ligne puis à retirer son achat en magasin.

Dans cette pratique, les acheteurs commandent ou réservent sur le site en ligne et viennent retirer leurs achats immédiatement à la boutique, dans les heures qui suivent la commande.

Mais encore, cette pratique innovante se distingue du processus d’achat traditionnel en magasin, car sur le site, le client peut voir et vérifier si le produit qu’il souhaite acheter est disponible. Ainsi, il pourra le réserver et le récupérer dans un point de retrait ou au magasin.

Le service Drive

Déjà pratiqué par de grandes enseignes, le service Drive permet aux consommateurs d’acheter en ligne et de venir récupérer ses courses sur le parking du magasin, sans quitter sa voiture.

S’il a été pendant longtemps réservé au secteur de la restauration rapide, cette pratique peut se faire pour tous les secteurs, du moment où ils ont une boutique physique. La distanciation sociale oblige, le Drive est devenu une pratique très prisée pour faire ses achats sans risque de contact.

Le service de livraison

Avec le confinement, le service de livraison a également connu une explosion. Dynamisée par le confinement et la hausse de commande, la livraison est à son apogée. On assiste plus à une livraison de plats à emporter, de nourriture, de pressing, et bien d’autres. Ces services ont du redoubler d’efforts mais aussi d’agilité pour répondre à la demande croissante dans tous les coins de la ville, avec toutefois, un couvre-feu à respecter.

Une stratégie marketing revisitée pour les entreprise et commerces

Bien que le passage au digital soit un peu forcé pour certains commerces, il leur a tout de même permis de maintenir leur activité et surtout de réinventer leur stratégie marketing. Cette transformation digitale pourrait d’ailleurs être la meilleure stratégie pour les entreprises et les commerces physiques de gagner en visibilité mais aussi d’améliorer leur relation client. Une boutique e-commerce ou un site internet peut même s’avérer complémentaire à un magasin physique.

Plus de visibilité

Pour un magasin local qui n’a connu que peu de visibilité, disposer d’un site web ou d’un site e-commerce est la meilleure stratégie pour se faire connaître. A l’heure où les consommateurs privilégient les commerces de proximité, c’est le moment idéal pour les commerçants locaux de se faire connaître. À travers les recherches locales (avec précision de la ville) faites par les internautes, les magasins physiques ont plus de chances de se faire repérer.

En outre, être présent sur le web, c’est aussi se positionner sur le marché international. Cela accroît votre visibilité et étend la portée de vos offres. Encore mieux, si vous disposez d’un site internationalisé (traduit dans diverses langues), vous aurez plus de chances d’être visible dans les quatre coins du monde.

Acquérir plus de clientèles

Disposer d’un site web ou d’un site e-commerce pourrait également profiter aux magasins physiques et aux entreprises de services pour acquérir plus de clientèle. Certaines boutiques ont surement dû faire plus de chiffre d’affaires en quelques mois d’activité sur le web qu’en quelques années avec leur boutique physique. Avoir un site e-commerce permet d’élargir sa cible de clientèle, mais aussi de repérer de nouveaux prospects. Pour une boutique physique qui avait l’habitude d’être fréquentée que par des riverains ou des consommateurs de sa zone de chalandise locale, disposer d’un site internet permet de se faire connaître sur d’autres horizons (dans la région, ou même sur tout le continent).

Augmentation du chiffre d’affaires

Dans la liste des avantages d’un site e-commerce, on peut également penser à l’augmentation du chiffre d’affaires. Dans la mesure où le magasin dispose d’une visibilité étendue, il pourra aussi en profiter pour faire connaître ses produits et services et les proposer dans d’autres pays. Plus de clients conduisent certainement à une augmentation de chiffre d’affaires.

Une disponibilité sans limite

C’est certainement le principal avantage de disposer un site internet pour un magasin physique. Les acheteurs ne sont plus contraints aux heures d’ouvertures. Le magasin n’est plus contraint d’avoir un vendeur en permanence. Avec une boutique en ligne, les clients peuvent acheter à tout moment, 24heures sur 24, 7jours sur 7. Quand on sait que la plupart des acheteurs effectuent des achats la nuit ou même au réveil, lorsque les boutiques physiques ne sont pas encore ouvertes. Avoir une e-boutique ouverte à tout moment multiplie les occasions de faire des ventes et augmenter son chiffre d’affaires. De plus, avec la progression rapide d’Internet, il est important de s’aligner aux habitudes des consommateurs.

Une relation client de proximité

Si le contact physique est privilégié pour maintenir une relation clientèle, le contact virtuel ne peut que renforcer cette relation. Il existe à cet effet plusieurs moyens de renforcer la relation clientèle à travers de nombreuses stratégies. Par exemple, faire des jeux/concours sur son site internet pour récompenser et fidéliser les clients, offrir des points de fidélité ou des bonus. En outre, la stratégie web-to-store permet aux commerçants de mieux préparer la visite physique du client mais aussi de proposer de nouvelles expériences à leurs clients.

En bref, il est indéniable que la crise sanitaire a permis d’ouvrir un nouveau champ de possibilités pour le secteur commerce, et particulièrement pour les magasins physiques ou les commerçants en herbe.

SOURCES

https://www.lsa-conso.fr/covid-19-tous-les-chiffres-de-l-explosion-de-l-e-commerce-alimentaire-exclu-lsa,357568

https://www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/la-pandemie-pousse-la-livraison-a-domicile-vers-le-haut-de-gamme-1210203

https://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1490371-et-si-la-crise-du-covid19-permettait-aux-commercants-et-artisans-de-reinventer-la-relation-client-au-travers-des-outils-digitaux/

Voir la page de notre agence digitale ou vous rendre sur notre page dédiée au référencement

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

%d blogueurs aiment cette page :